Europe centrale et orientale

Europe centrale et orientale

Devises d'Europe centrale et orientale

EUR/HUF (bleu clair):

1 Avril 2018 : réélection du Président Orban. L'incertitude politique provoque une tendance à la hausse de l'EUR/HUF. La paire de devises quitte la fourchette de négociation latérale 305/315.

2/4 Les monnaies tchèque et hongroise présentent souvent une corrélation inverse avec le dollar américain. Les solides performances de l'USD depuis avril/mai engendrent un affaiblissement de la couronne et du forint.

3 Le marché doute de la viabilité économique de la Turquie et vend massivement la livre turque. Le forint hongrois (et la couronne tchèque) subissent des dommages collatéraux.

4 Malgré de solides chiffres économiques, le forint hongrois baisse toujours sous la pression exercée sur les pays émergents (Turquie, Russie, etc.).

5 L'Union européenne engage la procédure de sanctions (le fameux article 7) à l'encontre de la Hongrie, ce qui pourrait aller jusqu'à la priver de son droit de vote. La mise en œuvre effective est très incertaine car chaque membre de l'UE dispose d'un droit de veto. Le forint réagit à peine.

EUR/CZK (bleu foncé):

1 Le rally de plusieurs mois de la couronne tchèque atteint un plancher après l'annonce par la Banque centrale tchèque (CNB) d'une pause dans le resserrement de sa politique monétaire.

2 La combinaison malheureuse de la pression exercée sur les pays émergents, de la réduction temporaire des liquidités à l'approche de quelques jours fériés et de l'annonce d'une diminution possible du financement européen pour certains pays d'Europe centrale frappe la couronne tchèque de plein fouet.

3 La confrontation semble inévitable entre le tout nouveau gouvernement populiste italien (Lega, M5S) et l'Europe. Le climat de risque négatif conduit à l'effondrement des actifs italiens et entraîne les monnaies d'Europe centrale, y compris la couronne (et le forint).

5 La couronne tchèque a fortement anticipé de nouvelles hausses de taux de la banque centrale en septembre. La banque centrale a joint le geste à la parole, mais la couronne n'en a plus profité.

6 Malgré plusieurs hausses des taux d'intérêt, la couronne tchèque reste sous pression en raison d'un ralentissement plus fort que prévu de la croissance. L'incertitude politique (motion de défiance) maintient également la monnaie sur la défensive. Le gouvernement du Premier ministre Andrej Babis a survécu le vote.

Dernière mise à jour sur la croissance économique dans la région (en anglais)

Hungary - Economic update

201811 Hungary - Economic update

Slovakia - Economic update

201811 Slovakia - Economic update

Czech Republic - Economic update

201811 Czech Republic - Economic update

Bulgaria - Economic update

201811 Bulgaria - Economic update

Publications les plus récentes sur l'Europe centrale et orientale

L'Europe centrale se distingue

MR20181120 Centraal Europese groei sterker dan EMU in Q3

Les fonds de l'UE restent une nécessité pour les régions d'Europe centrale et de l'est

EU-fondsen voor Centraal- en Oost-Europese regio’s blijven noodzakelijk

Prévisions pour l'Europe centrale et orientale