Cours EUR/USD proche d'une importante zone de support!

Les marchés

Le constat est sans appel. L'euro souffre et le mouvement de cette semaine montre qu'il n'est pas encore au bout de ses peines. La paire EUR/USD s'est fortement repliée au sein de la fourchette située entre 1,16 et 1,12. Le plancher de cette fourchette est en vue et une rupture risquerait de peser d'un point de vue technique. Petit point de la situation.

La situation était encore bien différente il y a quelques mois. À l'époque, certains signes indiquaient même que le cours EUR/USD se dirigeait vers le plafond de ladite fourchette. Une évolution en partie due au fait que le marché pressentait un revirement de la Fed. La banque centrale américaine a finalement procédé à ce virage lors de sa réunion de janvier. L'économie de l'UEM a quant à elle terminé l'année 2018 en mode mineur, y compris celle de la locomotive allemande. Selon certaines institutions européennes de premier plan, parmi lesquelles la BCE et la BundesBank, cet essoufflement était principalement dû à des facteurs temporaires, comme le "redémarrage" de l'industrie automobile allemande. En Europe, les périodes sans risque d'événement politique sont rares. Le plus important, lié à l'Italie, semblait néanmoins sous contrôle. Les Européens et les Italiens ne se sont finalement pas écharpés sur la question du budget. En outre, les investisseurs obligataires ont encore acheté d'importants volumes d'obligations à long terme italiennes et ce, alors que la BCE est elle-même moins présente sur le marché obligataire. L'année passée, les incertitudes autour de l'Italie constituaient encore un facteur très négatif pour l'euro (corrélation négative entre le cours EUR/USD et l'accroissement du spread italien). Cette dynamique négative n'est pour le moment plus à l'ordre du jour.

La Fed a clarifié sa position le 30 janvier. Elle a ainsi décidé d'interrompre provisoirement le processus de normalisation de sa politique monétaire. La banque centrale aimerait y voir plus clair sur certains points, tels que la relation commerciale avec la Chine et l'impact du ralentissement de la croissance mondiale sur l'économie américaine. Le dollar a perdu du terrain (par rapport à l'euro) après l'annonce de la décision de la Fed, mais cette baisse a duré moins d'une demi-journée! Jusqu'à nouvel ordre, le billet vert ne pourra plus compter sur un nouveau soutien du côté des taux, mais qu'en est-il de son positionnement relatif par rapport à la monnaie unique européenne? Tant les données objectives ("hard data") que les indicateurs avancés dans l'UEM montrent que le ralentissement en Europe (y compris en Allemagne et en Italie), censé n'être que provisoire, pourrait finalement durer plus longtemps que prévu. La BCE constate une augmentation des risques et la baisse des prévisions d'inflation remet de plus en plus en question l'éventualité d'une hausse de taux de la BCE cette année.

Malgré toutes ces nouvelles négatives, la croissance européenne peut néanmoins aussi compter sur certains facteurs positifs. Le contexte monétaire demeure stimulant et la faiblesse du chômage, combinée à une timide hausse des salaires, soutient la demande intérieure. Et la diminution du cours du pétrole a aussi un effet positif sur les dépenses. D'un autre côté, il apparaît de plus en plus clairement que l'économie européenne ouverte ressent davantage les effets des tensions commerciales internationales que l'économie américaine, plus fermée. Nous continuons de penser que les facteurs intérieurs favorables finiront par prendre le dessus cette année et que la BCE voudra, dans la mesure du possible, au moins tourner la page du taux directeur négatif. À court terme, les taux et le marché des changes sont néanmoins entrés dans une phase attentiste. Concrètement, il faudra d'abord que certains "sujets chauds" aient été réglés. Il faudra ainsi que les tensions entre la Chine et les États-Unis retombent et que Trump ne déplace pas ce conflit à l'Europe. Enfin, "last but not least", il faudra que l'économie européenne ne montre pas de nouveaux signes de fébrilité. Le cours EUR/USD est aujourd'hui proche d'un important niveau de support de 1,1216 (plus bas de novembre) / 1,1187 (61% de retracement). Sans bonnes nouvelles, la paire de devises risque d'avoir difficile à ne pas passer sous cette barre à court terme.
 

Figure - Le cours EUR/USD teste une importante zone de support. Pour éviter une rupture, il faudra que de meilleures nouvelles arrivent rapidement.

Source: Bloomberg

Disclaimer:

This publication contains short term financial and economic market commentary and can therefore not be regarded as investment research. This publication cannot be regarded as an investment recommendation nor does it propose any investment strategy whatsoever. The information constitutes a minor non-economic benefit which is made available to the public free of charge.
No part of this publication may be republished or rewritten in any form or by any means. KBC Bank NV has used its best efforts to rely on trustworthy sources in preparing this publication. No representations or warranties are made with respect to the accuracy or completeness of the contents of this publication. KBC Bank NV does not guarantee that the neither the proposed scenarios, risks and prognosis accurately reflect market expectations nor that they will materialize.
Neither KBC Bank NV nor any other member company of the KBC group (or one of its authorized persons) shall be liable for damages resulting from accessing, consulting or using the information in this publication.
KBC Bank NV is a credit institution incorporated under Belgian law and operating under the prudential oversight of the European Central Bank (ECB, Sonnemannstrasse 22, 60314 Frankfurt am Main, Germany). In day-to-day practice, European Central Bank exercises its oversight by means of a 'joint supervisory team', whose members include staff of the National Bank of Belgium (NBB, de Berlaimontlaan 14, 1000 Brussel, www.nbb.be).
KBC Bank NV is also under supervision by the Financial Services and Markets Authority as regards oversight of codes of conduct and the financial markets (Congresstraat 12-14, 1000 Brussel, www.fsma.be).
KBC Bank NV is a member of the KBC group. The website at www.kbc.com contains detailed information on the KBC group.

Publications liées

Taux américains en chute libre

MR20190524 - Amerikaanse rentes in vrije val

Chronique d'un départ annoncé

MR20190523 De kroniek van het aangekondigde afscheid

L'Italie toujours sous haute surveillance

MR20192205ItalieJill

Un calme interpellant...

MR20190521Calme
KBC utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Cela nous permet en outre de mieux répondre à vos besoins et à vos préférences. En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous souhaitez en savoir plus? Ou refuser les cookies?Cliquez ici.