Visions différentes de l'avenir au sein de la Fed

Les marchés

La banque centrale américaine a, comme prévu et pour la deuxième fois consécutive, abaissé son taux directeur de 25 points de base, à 1,75%-2%. Le communiqué accompagnant la décision n'a quasiment pas été modifié et les nouvelles prévisions de croissance et d'inflation non plus. Powell et ses collègues font cependant remarquer que l'écart entre la consommation (solide) d'une part et les investissements des entreprises/exportations (faibles) d'autre part se creuse.

Le principal enseignement de la journée d'hier concerne les dissensions internes qui agitent la Fed à propos de l'évolution future de l'économie et de la politique monétaire. Une partie des gouverneurs préfère s'en tenir à une approche plus orthodoxe et se concentre surtout sur les variables intérieures. L'économie américaine se porte toujours bien et l'inflation tourne autour de l'objectif de 2%. Il n'y a donc aucune raison d'assouplir la politique monétaire. Deux des dix gouverneurs disposant d'un droit de vote ont par conséquent voté en faveur d'un statu quo au niveau des taux. D'autres membres de la Fed, parmi lesquels le président Jerome Powell, prône en revanche déjà depuis quelque temps la prudence et accordent davantage d'attention aux possibles conséquences négatives des développements à l'étranger. Mieux vaut prévenir que guérir. Un des dix gouverneurs a même voté en faveur d'un assouplissement de 50 points de base.

Ces dissensions rendent les nouvelles projections de taux des gouverneurs de la Fed moins pertinentes. La projection médiane fait état d'un taux directeur inchangé jusqu'en fin 2020 et ensuite d'une hausse de taux en 2021 et en 2022. La médiane théorique - utilisée dans le passé comme indicateur de la politique de la Fed - n'est plus considérée comme le scénario le plus probable que par 5 gouverneurs sur 17 pour 2019 et seulement 2(!) sur 17 pour 2020. La plus grande minorité (7 sur 17 pour 2019 et 8 sur 17 pour 2020) tablent encore sur une baisse de taux correctrice supplémentaire à l'avenir (prochainement). Nous pensons que les poids lourds de Washington (dotés d'un droit de vote chaque année) rassemblés autour de Powell font partie de ce dernier groupe. C'est la raison pour laquelle nous continuons de tabler sur encore une baisse du taux directeur de la Fed au dernier trimestre. La phase "anticipative" sera ensuite révolue et la banque centrale pourra alors suivre les évolutions de l'économie de la touche. Pour que le groupe autour de Powell change d'avis, il faudrait probablement une amélioration spectaculaire des chiffres économiques (liés aux exportations) ou l'intervention d'un deus ex machina dans le conflit commercial sino-américain et/ou les négociations sur le Brexit.

Jusqu'il y a peu, le marché s'attendait encore à une succession de baisses de taux en septembre, octobre et novembre. Ce scénario n'est plus d'actualité. Hier, après l'annonce de la décision de politique, les taux américains sont repartis à la hausse, principalement dans la partie courte de la courbe, ce dont a profité le dollar. Les mouvements sont néanmoins restés relativement limités et n'ont pas modifié la situation technique sur les deux marchés. Le marché des taux courts américain évalue désormais la probabilité d'une seule baisse de taux avant la fin de l'année à 65% et table également au moins sur un assouplissement en 2020.

Enfin, nous estimons que les récentes tensions sur le marché monétaire américain seront provisoirement résolues par des mesures ad hoc. Powell pense que celles-ci ne devraient pas venir de la politique monétaire. Cela n'empêche qu'elles seront tout de même sur la table le mois prochain. Nous reviendrons sur ce point en temps voulu.

Mathias Van der Jeugt, salle des marchés KBC

Projections de taux individuelles des gouverneurs de la Fed (jaune), projection médiane (vert) et prévision du marché (noir).

Bron: Bloomberg

Disclaimer:

This publication contains short term financial and economic market commentary and can therefore not be regarded as investment research. This publication cannot be regarded as an investment recommendation nor does it propose any investment strategy whatsoever. The information constitutes a minor non-economic benefit which is made available to the public free of charge.
No part of this publication may be republished or rewritten in any form or by any means. KBC Bank NV has used its best efforts to rely on trustworthy sources in preparing this publication. No representations or warranties are made with respect to the accuracy or completeness of the contents of this publication. KBC Bank NV does not guarantee that the neither the proposed scenarios, risks and prognosis accurately reflect market expectations nor that they will materialize.
Neither KBC Bank NV nor any other member company of the KBC group (or one of its authorized persons) shall be liable for damages resulting from accessing, consulting or using the information in this publication.
KBC Bank NV is a credit institution incorporated under Belgian law and operating under the prudential oversight of the European Central Bank (ECB, Sonnemannstrasse 22, 60314 Frankfurt am Main, Germany). In day-to-day practice, European Central Bank exercises its oversight by means of a 'joint supervisory team', whose members include staff of the National Bank of Belgium (NBB, de Berlaimontlaan 14, 1000 Brussel, www.nbb.be).
KBC Bank NV is also under supervision by the Financial Services and Markets Authority as regards oversight of codes of conduct and the financial markets (Congresstraat 12-14, 1000 Brussel, www.fsma.be).
KBC Bank NV is a member of the KBC group. The website at www.kbc.com contains detailed information on the KBC group.

Publications liées

La Banque du Canada maintient le cap

MR20191205_BoC

La RBA entre en hibernation

MR20191204 La RBA entre en hibernation

Trump rendosse le costume de "Tariffman"

MR20190312Trump

Politique allemande et remontée des taux d'intérêt (européens)

MR20190212Duitse rente
Nous utilisons des cookies et technologies similaires pour garantir le bon fonctionnement de notre site internet et rendre votre navigation plus agréable. Ils nous permettent aussi d’adapter notre site à vos besoins et préférences. En continuant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Vous souhaitez en savoir plus? Ou vous n’êtes pas d’accord?Cliquez ici.