Le secteur de la construction : le dernier rempart

Les marchés

La conjoncture internationale est au cœur de la tourmente, un constat que l'on attribuera principalement à une détérioration radicale du sentiment qui règne dans l'industrie, elle-même provoquée par une combinaison de disruptions technologiques et réglementaires, sans oublier la montée du protectionnisme à l'échelle du monde entier. Le pessimisme qui s'est emparé de l'industrie a fini par engendrer un net affaiblissement de l'activité industrielle, sous la forme d'une contraction marquée de la production industrielle dans plusieurs pays d'Europe cruciaux pour l'industrie, l'Allemagne en tête. Pendant longtemps, les problèmes de l'industrie d'exportation sont restés isolés des évolutions de l'économie intérieure. Mais il va de soi que les activités industrielles influencent la demande de services, la dynamique du marché du travail et le sentiment qui règne dans d'autres secteurs. Longtemps, le sentiment et l'activité économique du secteur des services sont restés à l'abri du refroidissement industriel mondial, mais nous remarquons depuis peu que le secteur des services commence lui aussi à en souffrir dans nombre de pays.

La stabilité relative qui règne dans le secteur de la construction mérite à cet égard d'être soulignée, et contraste avec les évolutions que l'on observe du côté de l'industrie et des services. Traditionnellement, le secteur de la construction est très sensible à la conjoncture, mais il l'est manifestement moins aujourd'hui que dans le passé. Le secteur de la construction est toujours en pleine remontée après le repli essuyé pendant la crise financière. De plus, le secteur parvient de toute évidence à profiter en ce moment de son statut relatif de valeur refuge, en ce sens que les investisseurs en quête de rendement se montrent de nos jours très friands d'immobilier. Un engouement qui se traduit par une forte expansion du secteur de la construction dans son ensemble, en dépit du refroidissement généralisé de l'économie.

De plus, il va sans dire que la pénurie qui règne sur le marché du travail joue un rôle également. L'expansion du secteur de la construction est quelque peu entravée par le manque de main-d'œuvre appropriée, mais dans le même temps, la demande accrue d'immobilier remplit les carnets de commandes et fait évoluer favorablement les prix. De cette manière, le secteur de la construction va à l'encontre de la tendance générale au refroidissement de l'économie.

Reste à voir évidemment si cette exception est faite pour durer. La demande d'immobilier abondante, au lieu d'être induite par une nécessité économique, s'apparente de plus en plus à de la spéculation. Les évolutions des prix favorables que l'on observe sur pour ainsi dire tous les marchés immobiliers résidentiels d'Europe sont garantes d'une demande stable. Si le niveau extrêmement bas des taux d'intérêt rend le financement de projets immobiliers avantageux, force est d'admettre aussi que les alternatives rentables présentant un risque (perçu comme) équivalent se font rares. Les remontées des taux d'intérêt sont susceptibles de perturber cette situation à l'avenir, même si nous ne nous attendons pas à une progression rapide. La demande d'immobilier en provenance de l'industrie pourrait certes s'affaiblir, mais aussi longtemps que les ventes au détail et la logistique tiennent bon, la demande d'immobilier commercial conservera sa vigueur. Plus encore que l'immobilier résidentiel, l'immobilier commercial est sujet à une dynamique des prix qui diffère d'une région à l'autre, voire localement. D'une manière générale, il semble donc que le secteur de la construction ait encore de beaux jours devant lui. À un peu plus long terme, un redressement de l'économie européenne est également susceptible d'imprimer un nouvel élan conjoncturel à la demande de projets de construction. Grâce au secteur de la construction, nous pouvons donc dire qu'au moins une activité économique profite de la politique monétaire extrêmement accommodante des dernières années.

Jan Van Hove, KBC Group Chief Economist

Confiance à l'égard du secteur de la construction au sein de l'UEM

Bron: Bloomberg

Disclaimer:

This publication contains short term financial and economic market commentary and can therefore not be regarded as investment research. This publication cannot be regarded as an investment recommendation nor does it propose any investment strategy whatsoever. The information constitutes a minor non-economic benefit which is made available to the public free of charge.
No part of this publication may be republished or rewritten in any form or by any means. KBC Bank NV has used its best efforts to rely on trustworthy sources in preparing this publication. No representations or warranties are made with respect to the accuracy or completeness of the contents of this publication. KBC Bank NV does not guarantee that the neither the proposed scenarios, risks and prognosis accurately reflect market expectations nor that they will materialize.
Neither KBC Bank NV nor any other member company of the KBC group (or one of its authorized persons) shall be liable for damages resulting from accessing, consulting or using the information in this publication.
KBC Bank NV is a credit institution incorporated under Belgian law and operating under the prudential oversight of the European Central Bank (ECB, Sonnemannstrasse 22, 60314 Frankfurt am Main, Germany). In day-to-day practice, European Central Bank exercises its oversight by means of a 'joint supervisory team', whose members include staff of the National Bank of Belgium (NBB, de Berlaimontlaan 14, 1000 Brussel, www.nbb.be).
KBC Bank NV is also under supervision by the Financial Services and Markets Authority as regards oversight of codes of conduct and the financial markets (Congresstraat 12-14, 1000 Brussel, www.fsma.be).
KBC Bank NV is a member of the KBC group. The website at www.kbc.com contains detailed information on the KBC group.

Publications liées

La Banque du Canada maintient le cap

MR20191205_BoC

La RBA entre en hibernation

MR20191204 La RBA entre en hibernation

Trump rendosse le costume de "Tariffman"

MR20190312Trump

Politique allemande et remontée des taux d'intérêt (européens)

MR20190212Duitse rente
Nous utilisons des cookies et technologies similaires pour garantir le bon fonctionnement de notre site internet et rendre votre navigation plus agréable. Ils nous permettent aussi d’adapter notre site à vos besoins et préférences. En continuant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Vous souhaitez en savoir plus? Ou vous n’êtes pas d’accord?Cliquez ici.