Bientôt moins de pression sur le zloty polonais?

Les marchés

Plusieurs monnaies d'Europe de l'Est se sont récemment retrouvées sous forte pression. Après avoir pendant longtemps évolué au sein d'une marge relativement étroite, le zloty polonais s'est ainsi considérablement affaibli depuis le milieu du mois d'août. Le cours EUR/PLN avoisine actuellement 4,4, soit son niveau le plus faible depuis mi-août 2018. Cette dépréciation est en grande partie due aux nombreux rebondissements dans le conflit commercial et au Brexit. Mais certains facteurs internes jouent également un rôle crucial.

Citons tout d'abord les élections parlementaires, qui auront lieu le 13 octobre. Selon de récents sondages, le parti Droit et justice (PiS) au pouvoir devrait profiter de la générosité de ses politiques fiscale (réduction d'impôts prévue) et sociale (augmentations des allocations pour les personnes âgées et les familles plus vulnérables financièrement). En outre, il devrait également récolter les fruits d'une économie toujours robuste (0,8% en glissement trimestriel au deuxième trimestre), qui profite aux ménages polonais, avec une forte croissance des salaires (pas moins de 7,4% en juillet). Une nouvelle majorité absolue est probable, mais n'est cependant pas garantie. Le marché n'exclut pas totalement le risque d'une formation de coalition difficile. Malgré la très bonne tenue de l'économie, les plans budgétaires du gouvernement ont déjà fait froncer les sourcils des agences de notation. Et l'ambition du gouvernement d'atteindre l'équilibre budgétaire en 2020 - pour la première fois en près de 30 ans - a également été accueillie avec perplexité.

L'attente de la prochaine décision de la Cour européenne sur les emprunts hypothécaires polonais en devises étrangères accordés dans le passé joue également un rôle important. Ce dossier plane tel une épée de Damoclès au-dessus du secteur financier polonais et pourrait freiner la croissance, du moins temporairement, en cas de décision négative. La décision de la Cour est attendue pour fin septembre/début octobre et alimente la récente nervosité sur le marché.

La faiblesse du zloty est également due à la politique monétaire. Le taux directeur polonais se trouve depuis des années à un plancher historique de 1,50%. Et, pour le moment, la banque centrale ne paraît même pas disposée à ne serait-ce qu'envisager une normalisation de sa politique. L'inflation (2,8% en glissement annuel en août) a progressivement augmenté au cours de ces derniers mois, tout en restant dans la fourchette de +/-1% autour de l'objectif de 2,5% Glapinski ne semble toutefois pas accorder beaucoup d'importance à cette hausse. Pour le gouverneur de la banque centrale, les taux ne devraient pas être relevés avant 2022 au plus tôt.

Enfin, la monnaie polonaise est également victime d'une forme de "contagion". Le zloty n'est en effet pas la seule monnaie à avoir connu des difficultés ces derniers temps. Ainsi, le forint hongrois est tombé à un nouveau plancher historique hier (EUR/HUB à pratiquement 332)! Sont également pointés du doigt ici le maintien d'une politique monétaire extrêmement accommodante et le sentiment négatif autour du Brexit et du commerce. Dans un climat peu favorable au risque, les monnaies des "pays émergents" sont souvent toutes mises dans le même panier.

Certains facteurs sont de nature temporaire, mais maintiennent pour le moment le zloty sous pression. Sauf résultat surprenant aux élections et/ou décision négative de la Cour européenne, nous pensons toutefois que la pression sur la monnaie polonaise devrait un peu se relâcher au quatrième trimestre. Son appréciation devrait néanmoins rester limitée à cause des incertitudes autour du Brexit et du commerce. Le cours EUR/PLN devrait, selon nous, évoluer dans la partie supérieure de sa fourchette de fluctuation (EUR/ZLN autour de 4,32) à la fin de l'année.

EUR/PLN: sous pression à court terme, le zloty devrait reprendre un peu de couleurs d'ici à la fin de l'année.

Bron: Bloomberg

Disclaimer:

This publication contains short term financial and economic market commentary and can therefore not be regarded as investment research. This publication cannot be regarded as an investment recommendation nor does it propose any investment strategy whatsoever. The information constitutes a minor non-economic benefit which is made available to the public free of charge.
No part of this publication may be republished or rewritten in any form or by any means. KBC Bank NV has used its best efforts to rely on trustworthy sources in preparing this publication. No representations or warranties are made with respect to the accuracy or completeness of the contents of this publication. KBC Bank NV does not guarantee that the neither the proposed scenarios, risks and prognosis accurately reflect market expectations nor that they will materialize.
Neither KBC Bank NV nor any other member company of the KBC group (or one of its authorized persons) shall be liable for damages resulting from accessing, consulting or using the information in this publication.
KBC Bank NV is a credit institution incorporated under Belgian law and operating under the prudential oversight of the European Central Bank (ECB, Sonnemannstrasse 22, 60314 Frankfurt am Main, Germany). In day-to-day practice, European Central Bank exercises its oversight by means of a 'joint supervisory team', whose members include staff of the National Bank of Belgium (NBB, de Berlaimontlaan 14, 1000 Brussel, www.nbb.be).
KBC Bank NV is also under supervision by the Financial Services and Markets Authority as regards oversight of codes of conduct and the financial markets (Congresstraat 12-14, 1000 Brussel, www.fsma.be).
KBC Bank NV is a member of the KBC group. The website at www.kbc.com contains detailed information on the KBC group.

Publications liées

La couronne ne profite pas du relèvement de taux de la Norges Bank

MR20190920NorgesBank

Visions différentes de l'avenir au sein de la Fed

MR20190919_Verdeeldheid binnen de Fed

Le secteur de la construction : le dernier rempart

MR20190918_Bouwsector

Choc pétrolier: aucune raison de s'inquiéter?

MR20190917OlieMR
KBC utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Cela nous permet en outre de mieux répondre à vos besoins et à vos préférences. En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous souhaitez en savoir plus? Ou refuser les cookies?Cliquez ici.