Un dollar faible à l’approche du G20?

Les marchés

Ces dernières semaines, les principales banques centrales ont envoyé un signal clair aux marchés. L’économie mondiale montre des signes de faiblesse et l’incertitude (géopolitique) demeure importante. Les banquiers centraux, Draghi et Powell en tête, sont cependant prêts à lui porter secours si l’élan économique devait s’essouffler davantage. Les marchés des taux aux États-Unis, en Europe et dans toute une série d’autres pays se sont ainsi préparés à des abaissements de taux ou à d’autres formes d’assouplissement.

Dans ce contexte, vendredi dernier, l’indicateur PMI de confiance des entreprises de l’UEM a été une sorte de rappel à la réalité positif. Le rapport n’avait rien de renversant, mais il y a eu des pointes positives en France et dans une moindre mesure, en Allemagne. L’industrie manufacturière reste faible, mais pourrait être en cours de stabilisation. La croissance du secteur des services se maintient. Les taux européens restent extrêmement bas, mais ont grimpé de quelques points de base. Faut-il en conclure que pour l’instant, les mauvaises nouvelles et/ou la stimulation de la BCE ont été suffisamment intégrées par les marchés? Les taux américains n’ont plus baissé non plus, bien que les données américaines (certes secondaires) n’aient guère été convaincantes. L’euro a aussi reçu le signal cinq sur cinq. Le cours EUR/USD a dépassé le niveau de résistance de 1,1350, tant grâce à un repositionnement positif vis-à-vis de la devise que grâce à un dollar faible.

Cette semaine, l’attention des marchés glissera probablement des données au contexte géopolitique. La tension entre les États-Unis et l’Iran est un facteur aléatoire (négatif). Les marchés attendent cependant surtout le sommet du G20 à Osaka. Par le passé, les réunions du G20 étaient souvent un événement ennuyeux, se soldant par un texte de compromis propre à satisfaire tous les participants. Mais cet “événement de compromis” quelque peu terne n’en est plus un depuis que le président Trump y participe. Il monopolisera à nouveau toute l’attention. Et outre la réunion formelle du G20, les marchés guettent en premier lieu la rencontre entre le président Trump et le président chinois Xi Jinping. Les deux dirigeants jugent finalement utile de se rencontrer, ce qui a inspiré un optimisme prudent aux marchés. Un accord commercial sino-américain abouti est encore loin, mais pourrait-on espérer un cessez-le-feu prolongé?

En plus de la rencontre entre Xi Jinping et Trump, la position américaine générale au forum du G20 vaut la peine d’être observée. Car les États-Unis ne s’opposent pas seulement à la Chine. Contrairement au passé, pour les États-Unis, le G20 est de moins en moins une occasion de parvenir à un compromis multilatéral général parfois laborieux et de plus en plus un lieu où exposer ses propres griefs, tant vis-à-vis de ses rivaux classiques que de ses “alliés”. Sur les sujets économiques, Trump reprendra probablement sa rhétorique contre la faiblesse artificielle, selon lui, des devises de (nombre de) ses partenaires commerciaux. Dernièrement, le dollar a déjà reculé par anticipation d’une politique des taux plus souple de la Fed. À court terme, il n’y a pas vraiment d’argument convaincant en faveur d’un renforcement marqué de l’euro; mais si les États-Unis remettent en question la “strong dollar policy” classique lors de ce forum mondial, cela n’échappera probablement pas aux marchés. Ces derniers jours, le cours EUR/USD a évolué relativement vite et normalement, il y aurait lieu de s’attendre à un répit. Mais à l’approche du sommet du G20, nous demeurons toutefois très prudents à l’égard de la devise américaine. Le prochain point de référence technique est 1,1448 EUR/USD. Le plus haut de l’année pour 2019 se situe à 1,1570.
 

Figuur - Un dollar faible à l’approche du G20?

Bron: Bloomberg

Disclaimer:

This publication contains short term financial and economic market commentary and can therefore not be regarded as investment research. This publication cannot be regarded as an investment recommendation nor does it propose any investment strategy whatsoever. The information constitutes a minor non-economic benefit which is made available to the public free of charge.
No part of this publication may be republished or rewritten in any form or by any means. KBC Bank NV has used its best efforts to rely on trustworthy sources in preparing this publication. No representations or warranties are made with respect to the accuracy or completeness of the contents of this publication. KBC Bank NV does not guarantee that the neither the proposed scenarios, risks and prognosis accurately reflect market expectations nor that they will materialize.
Neither KBC Bank NV nor any other member company of the KBC group (or one of its authorized persons) shall be liable for damages resulting from accessing, consulting or using the information in this publication.
KBC Bank NV is a credit institution incorporated under Belgian law and operating under the prudential oversight of the European Central Bank (ECB, Sonnemannstrasse 22, 60314 Frankfurt am Main, Germany). In day-to-day practice, European Central Bank exercises its oversight by means of a 'joint supervisory team', whose members include staff of the National Bank of Belgium (NBB, de Berlaimontlaan 14, 1000 Brussel, www.nbb.be).
KBC Bank NV is also under supervision by the Financial Services and Markets Authority as regards oversight of codes of conduct and the financial markets (Congresstraat 12-14, 1000 Brussel, www.fsma.be).
KBC Bank NV is a member of the KBC group. The website at www.kbc.com contains detailed information on the KBC group.

Publications liées

Visions différentes de l'avenir au sein de la Fed

MR20190919_Verdeeldheid binnen de Fed

Le secteur de la construction : le dernier rempart

MR20190918_Bouwsector

Choc pétrolier: aucune raison de s'inquiéter?

MR20190917OlieMR

Le consommateur américain tient bon

MR20190916_Amerikaanse consument
KBC utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Cela nous permet en outre de mieux répondre à vos besoins et à vos préférences. En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous souhaitez en savoir plus? Ou refuser les cookies?Cliquez ici.