La Fed à l’approche d’un carrefour important

Les marchés

À l’instar de la Bank of England et de la Bank of Japan, la Banque centrale américaine organise une réunion de politique cette semaine (ce mercredi). Le dernier relèvement des taux d’intérêt de la Fed date de décembre dernier (à 2,25%-2,50%). En janvier, elle a pris un virage important et suit depuis lors un cours neutre et attentiste. Cette trajectoire l’a maintenant conduite à un carrefour important. Prendra-t-elle la direction d’un abaissement des taux? Pour les marchés, c’est couru d’avance. Ils ne tablent que modérément sur un abaissement des taux ce mercredi (16%). En revanche, la probabilité augmente exponentiellement pour juillet (82%) ou pour septembre (97%). Cela signifie que ce mercredi, la Fed devrait au moins laisser entrevoir un abaissement futur. Ce scénario nous paraît plausible, d’autant que le président Powell y a déjà fait allusion au début du mois.

Bien que l’actualité économique américaine n’ait rien de dramatique, l’économie est clairement en perte de vitesse (pensez aux payrolls, à l’indice ISM de confiance des entreprises ou encore à la production industrielle). Il n’y a toujours pas de rebond de l’inflation (de base). Des indicateurs importants (comme le PCE) se maintiennent même obstinément en deçà de l’objectif de 2%. Avec l’incertitude persistante sur les plans géopolitique et commercial, ces éléments laissent présager une révision à la baisse des pronostics de croissance et d’inflation.

Comment cela se reflète-t-il dans le nouveau “dot plot” (les prévisions de taux des gouverneurs individuels)? Certains membres de la Fed (comme Bullard) estiment que plus tôt les taux seront abaissés, mieux cela vaudra). Cependant, nous ne considérons pas que les dots intègrent déjà un abaissement des taux en 2019. La probabilité que cela se produise avant 2020 est bien réelle, mais l’impact en sera probablement assez limité. Ces derniers mois, la Fed a déjà relativisé à plusieurs reprises l’importance de cette forme de “guidance”. Powell le refera probablement au cours de la conférence de presse.

Ce mercredi, il sera surtout question du communiqué qui accompagnera la décision. En janvier, la banque centrale a supprimé l’idée d’autres relèvements progressifs des taux d’intérêt et a introduit le concept de “patience”. Elle se proposait d’adapter le taux directeur dans la direction “appropriée” en fonction des données économiques. La Fed tempèrera sans doute cette double tendance ce mercredi. Elle ouvrira ainsi la voie à un abaissement des taux sans en faire explicitement mention (non plus que du timing).

Somme toute, la réunion de politique met les marchés dans une situation ambiguë. Les investisseurs tiennent d’ores et déjà compte de trois abaissements des taux d’intérêt. La Fed ne répondra donc qu’en partie à la position (très) accommodante des marchés. Nous ne nous attendons pas à un véritable mouvement inverse sur le marché des taux: le ciel économique doit d’abord s’éclaircir. En principe, le soutien au dollar américain restera dès lors plutôt limité. Nous prenons toutefois acte de la belle performance de la devise ces derniers jours, surtout le vendredi. Pour les pessimistes du dollar, son déclin à l’approche de la réunion de la Fed a été assez loin. Quant au cours EUR/USD, un autre élément joue en défaveur de l’euro: c’est l’idée d’un nouvel abaissement des taux par la BCE qui trotte dans la tête des marchés.

EUR/USD: le dollar a-t-il assez anticipé la posture accommodante de la Fed?

Bron: Bloomberg

Disclaimer:

This publication contains short term financial and economic market commentary and can therefore not be regarded as investment research. This publication cannot be regarded as an investment recommendation nor does it propose any investment strategy whatsoever. The information constitutes a minor non-economic benefit which is made available to the public free of charge.
No part of this publication may be republished or rewritten in any form or by any means. KBC Bank NV has used its best efforts to rely on trustworthy sources in preparing this publication. No representations or warranties are made with respect to the accuracy or completeness of the contents of this publication. KBC Bank NV does not guarantee that the neither the proposed scenarios, risks and prognosis accurately reflect market expectations nor that they will materialize.
Neither KBC Bank NV nor any other member company of the KBC group (or one of its authorized persons) shall be liable for damages resulting from accessing, consulting or using the information in this publication.
KBC Bank NV is a credit institution incorporated under Belgian law and operating under the prudential oversight of the European Central Bank (ECB, Sonnemannstrasse 22, 60314 Frankfurt am Main, Germany). In day-to-day practice, European Central Bank exercises its oversight by means of a 'joint supervisory team', whose members include staff of the National Bank of Belgium (NBB, de Berlaimontlaan 14, 1000 Brussel, www.nbb.be).
KBC Bank NV is also under supervision by the Financial Services and Markets Authority as regards oversight of codes of conduct and the financial markets (Congresstraat 12-14, 1000 Brussel, www.fsma.be).
KBC Bank NV is a member of the KBC group. The website at www.kbc.com contains detailed information on the KBC group.

Publications liées

Visions différentes de l'avenir au sein de la Fed

MR20190919_Verdeeldheid binnen de Fed

Le secteur de la construction : le dernier rempart

MR20190918_Bouwsector

Choc pétrolier: aucune raison de s'inquiéter?

MR20190917OlieMR

Le consommateur américain tient bon

MR20190916_Amerikaanse consument
KBC utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Cela nous permet en outre de mieux répondre à vos besoins et à vos préférences. En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous souhaitez en savoir plus? Ou refuser les cookies?Cliquez ici.