Jusqu'où va aller Trump dans sa croisade commerciale?

Les marchés

Les négociations commerciales sino-américaines sont de nouveau dans l'impasse. La Chine vient d'annoncer des mesures de rétorsion suite à la décision des États-Unis d'augmenter les taxes sur 200 milliards de dollars d'importations chinoises. Mais la croisade menée par Trump pourrait ne pas s'arrêter à la Chine. De nouveaux droits de douane sur les voitures et les pièces automobiles sont en effet à l'étude et pourraient toucher d'importants partenaires des Américains.

Selon le ministre US du commerce, Wilbur Ross, le déficit commercial américain est dû, d'une part, aux échanges commerciaux avec la Chine et, d'autre part, à l'industrie automobile. Que ce soit à cause de manœuvres dilatoires de la part des Chinois ou de techniques de négociation mises en œuvre par les Américains (la vérité se situe vraisemblablement quelque part entre les deux), l'espoir d'un accord commercial entre les deux grandes puissances a de nouveau pris un coup dans l'aile. Le président Trump aura donc tout le loisir de se pencher maintenant sur le second volet du déficit. En février, Trump avait reçu un rapport concernant l'éventuel impact des importations de voitures et de pièces automobiles sur la sécurité nationale. Il disposait d'un délai de 90 jours pour étudier ce rapport. Ce délai arrivera à échéance samedi. Le président devra donc décider s'il compte étendre sa guerre commerciale à des alliés comme l'Union européenne et la Corée du Sud via l'instauration de droits de douane sur les importations de l'industrie automobile. Ces pays espèrent aujourd'hui que Trump reportera l'échéance d'au moins six mois.

Un quart des importations automobiles aux États-Unis provient de l'UE. Et 29% des exportations automobiles européennes (soit 53 milliards de dollars) sont destinés aux États-Unis. Les constructeurs européens attendent donc la décision de Trump avec beaucoup de fébrilité. La commissaire européenne au Commerce, Cecilia Malmström, a d'ores et déjà fait savoir que l'UE était prête à prendre des mesures de rétorsion, en présentant une liste de produits américains (pour 20 milliards d'euros) qui pourraient faire l'objet de nouveaux droits de douane européens. La Corée du Sud se trouve dans la même situation que l'UE, mais elle dispose de moins de munitions pour se défendre. Après la Chine, les États-Unis sont en effet le principal partenaire commercial de cette économie exportatrice, dans laquelle l'industrie automobile occupe une place centrale. La Corée du Sud redoute dès lors d'énormes pertes d'emplois, mais se trouve dans une position délicate. Outre sa dépendance économique, la Corée du Sud dépend également de l'aide politique/militaire des États-Unis. Plus de 28 500 soldats américains sont en effet stationnés dans la partie méridionale de la péninsule coréenne pour la protéger contre Kim Jong Un, le dictateur nord-coréen qui dispose de l'arme nucléaire. Le pays enverra encore une délégation à Washington cette semaine pour tenter d'échapper (en partie) à de nouveaux droits de douane.

La semaine passée a été particulièrement chahutée sur les marchés financiers. L'escalade inattendue dans les discussions entre les États-Unis et la Chine a entraîné une chute des cours boursiers et des taux. Hier, le président Trump a tenté de faire baisser la tension, avec succès. Le conflit sino-américain est, du moins pour un moment, repassé au second plan. Les actions européennes ont repris un peu de couleurs, tout comme le taux à 10 ans allemand. Nous pensons toutefois que la prudence reste de mise. Trump dispose en effet d'autres munitions et pourrait encore étendre sa croisade commerciale.

Le taux à 10 ans allemand reprend son souffle, mais pour combien de temps?

Bron: Bloomberg

Disclaimer:

This publication contains short term financial and economic market commentary and can therefore not be regarded as investment research. This publication cannot be regarded as an investment recommendation nor does it propose any investment strategy whatsoever. The information constitutes a minor non-economic benefit which is made available to the public free of charge.
No part of this publication may be republished or rewritten in any form or by any means. KBC Bank NV has used its best efforts to rely on trustworthy sources in preparing this publication. No representations or warranties are made with respect to the accuracy or completeness of the contents of this publication. KBC Bank NV does not guarantee that the neither the proposed scenarios, risks and prognosis accurately reflect market expectations nor that they will materialize.
Neither KBC Bank NV nor any other member company of the KBC group (or one of its authorized persons) shall be liable for damages resulting from accessing, consulting or using the information in this publication.
KBC Bank NV is a credit institution incorporated under Belgian law and operating under the prudential oversight of the European Central Bank (ECB, Sonnemannstrasse 22, 60314 Frankfurt am Main, Germany). In day-to-day practice, European Central Bank exercises its oversight by means of a 'joint supervisory team', whose members include staff of the National Bank of Belgium (NBB, de Berlaimontlaan 14, 1000 Brussel, www.nbb.be).
KBC Bank NV is also under supervision by the Financial Services and Markets Authority as regards oversight of codes of conduct and the financial markets (Congresstraat 12-14, 1000 Brussel, www.fsma.be).
KBC Bank NV is a member of the KBC group. The website at www.kbc.com contains detailed information on the KBC group.

Publications liées

Exercice de réflexion

MR20190719Denkoefening

À suivre: l'obligation rhinocéros

MR20190718 Neushoorn

Quel sera le prix réel de la libra?

MR20190717 Libra

Un sentiment de résignation

MR20190716 Un sentiment de résignation
KBC utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Cela nous permet en outre de mieux répondre à vos besoins et à vos préférences. En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous souhaitez en savoir plus? Ou refuser les cookies?Cliquez ici.